L'empire des Tenebres Index du Forum
L'empire des Tenebres
Dieux, las des hommes, abandonne son trône et disparait, laissant seuls ses anges et les humains. Satan lance alors une grande campagne de capture pour "préserver" les hommes et les anges de l'extinction. Ses démons et vampires s'en servent alors comme es
 
L'empire des Tenebres Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: James McCool (fiche terminée) ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'empire des Tenebres Index du Forum -> Le commencement -> Fiches -> fiches validées des démons et vampires
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
James McCool
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 8 Oct - 16:31 (2009)    Sujet du message: James McCool (fiche terminée) Répondre en citant

Nom : Anciennement connu sous le nom de Dante, James s’est choisi le nom de famille « McCool ». Ce n’est pas un véritable nom, mais ça l’amuse.

Prénom : James

Âge : 52, mais ayant une apparence plus près du milieu de la vingtaine…

Sexe : Homme

Orientation : Bisexuel. James n’est pas très difficile, à vrai dire, et il aime draguer pour s’amuser.

Petit passe-temps : Rôder dans les ruelles la nuit. Fumer en quantité industrielle. Manger de la viande crue.


Pouvoir :  Animalisme. Son pouvoir n’est pas spécialement puissant, mais il est vrai que James l’utilise peu. Passant le plus clair de son temps dans les ruelles et les quartiers mal famés, il lui arrive toutefois régulièrement de faire ami-ami avec les rats, ses animaux préférés (et occasionnels casses-croûtes). 
  
Maître de : Personne encore.

=====================


Histoire : Ma famille était une famille des plus normales, comme on peut en trouver des milliers d’autres. Des humains, bien entendu, de la typique classe moyenne. Une petite maison, un chien, un chat. Un père, une mère, un fils aîné et un cadet. Ce cadet, si vous n’aviez pas deviné, c’est moi. Alors que mon frère aîné était un artiste dans l’âme et un jeune homme sûr de lui qui réussissait tout ce qu’il entreprenait, je ne semblais pas destiné à grand-chose, moi! Trop gêné pour prendre ma place, ayant quelques rares amis mais ne parvenant à rien malgré mes vagues ambitions. 
Si j’en avais eu le talent, j’aurais voulu m’élever au statut de star, vous voyez le genre? Être reconnu et adoré. Ça aurait été la grande vie! J’aurais aimé être un de ces acteurs qui ont toujours du style et de la grâce, qui inspirent automatiquement une admiration démesurée.

Mais… enfin, malheureusement je n’avais pas ce qu’il fallait pour ça. Je ne valais rien à l’école et les arts n’avaient rien à m’offrir puisque je n’avais pas le talent nécessaire. Je me contentais donc de créer ma propre image, de me venter et de raconter aux gens ce qu’ils voulaient entendre… Car il faut l’avouer, même si je ne suis qu’un piètre acteur, je suis vite passé au rang de menteur professionnel. Cela dit, le problème lorsque l’on invente trop d’histoires, c’est que les gens finissent par comprendre… Et du coup, ils savent à quoi s’en tenir. Je perdis mes (rares) amis et me retrouvai seul, sans rien de plus que quelques relations des plus superficielles. J’en fus triste un moment, mais j’appris à m’y faire. Il est beaucoup plus facile de vivre sans attaches, après tout, et si je ne semblais pas destiné à accomplir quoi que ce soit de grandiose, j’avais au moins assez de bon sang pour vite apprendre à me débrouiller seul… Enfin, si on veut.

Si on veut, parce que cette vie seule, si elle m’était agréable, n’avait rien de luxueuse. Des travaux minables, un petit appartement deux pièces pour seul refuge… et une bonne partie de mon argent passait dans des sorties qui ne menaient jamais à rien; des nuits entières passées dans les bars, à boire et à essayer d’attirer l’attention, des créer des liens sans jamais y arriver.

Les années filèrent en un clin d’œil, à que dire, sinon qu’à 24 ans je ne semblait pas avoir plus d’avenir que lorsque j’avais quitté la maison familiale en laissant tout derrière moi? Pourtant, une surprise m’attendait, pas de doute là-dessus.

C’est durant une nuit que c’est arrivé, alors que je traînais encore dans un bar. Là-bas, j’y avais vu l’homme le plus magnifique que vous puissiez imaginer. Jamais un homme ne m’avait fait cet effet avant, et pourtant il m’avait attiré sans même avoir prononcé un mot, alors que je ne le connaissais même pas et que j’ignorais même son nom. J’avais été surpris de le voir seul, assis un peu à l’écart, parce qu’en temps normal, des dizaines de femmes auraient dû lui tourner autour. C’était étrange, et peut-être que j’aurais dû me méfier, au fond. Mais lorsqu’il avait relevé la tête et que j’avais croisé son regard, j’avais perdu toute crainte et je ne pouvais penser qu’à une chose : il fallait qu’il soit à moi. J’avais tout oublié d’autre, et je m’étais dit que si je ne devais être aimé et admiré que d’une seule personne, alors il faudrait que ce soit lui.

Il s’appelait Barlow, c’est qu’il m’a dit lorsque j’étais allé m’asseoir face à lui en souriant. Et ensemble, on a parlé de mille et une choses. Je me souviens avoir bu, beaucoup trop, et mon discours devait lui paraître ridicule, pourtant je n’arrivais pas à me taire, je continuais d’insister, et chaque fois qu’il me souriait je sentais mon cœur battre à une vitesse délirante…

Je me souviens d’avoir quitté le bar avec lui, m’appuyant contre son épaule pour ne pas tomber.

Le reste, je l’ai oublié.

Quand je me suis réveillé, je me sentais le même qu’avant… À la différence que j’étais à présent un vampire. Certains m’auraient peut-être vu comme un monstre, à ma place, bien des gens auraient été terrifiés. Pas moi. À vrai dire, j’étais surtout confus et désorienté… et affamé.

J’ai bu du sang humain. J’y ai goûté. Mais… en y repensant, l’expérience m’a effrayé. En buvant, j’avais perdu tout contrôle de moi-même, je n’étais devenu qu’un monstre assoiffé de sang incapable de réfléchir à quoi que ce soit d’autre. Je me repliai donc vers d’autres nourritures. La viande crue et le sang des animaux… Une nutrition comme celle-là n’a rien de satisfaisant, mais avait le mérite de me laisser garder la tête claire.

Je ne devint pas craint et respecté, ni même admiré comme je l’aurais voulu. Mais… je continue de mener une vie libre et je suis heureux. Ma vie de vampire me plait, et… depuis que les choses ont changé, je commence à me dire que, peut-être un esclave pourrait m’offrir une compagnie agréable… Qui sait?


Psychologique : James est cool. Du moins, il le voudrait bien, et il y croit à fond. Difficile de croire qu’il soit âgé d’une cinquantaine d’années, car à vrai dire, en termes de maturité, il se situerait plutôt en pleine fin d’adolescence. La richesse, la stabilité, la vie de luxe… Tout ça l’ennuie, et il préfère de loin s’amuser (ce qui ne l’empêche pas de se garder une petite fortune bien cachée : les cigarettes ne se paient pas toutes seules). Faire la fête, passer son temps à traîner les pieds et à rôder en prenant un air détaché et sûr de lui, s’adosser contre un mur et regarder passer les gens sans rien dire… Ce sont là de biens jolies activités. Il aime aussi s'amuser, sortir dans les bars et aborder des inconnus... Les hommes l'attirent autant que les femmes. 
Pour mettre les choses au clair, James ne prend pas grand-chose au sérieux, sauf peut-être l'image qu'il projette au reste du monde. Malheureusement pour lui, il adore la lecture, particulièrement les livres d’horreur et de science-fiction. Ce passe-temps ne collant pas du tout avec l’image de lui-même qu’il tente de donner, inutile de dire qu’il fait de son mieux pour cacher tout ça. Superficiel? Peut-être un peu, à vrai dire... Mais malgré tout, James n'est pas totalement insensible. Il a simplement du mal à créer des liens avec les gens. À ses yeux, il est plus facile de projeter une image que d'être lui-même à 100%.

Sarcastique et moqueur, James est également d’une paresse sans nom, ce qui peut expliquer en grande partie sa diète euh… particulière. Là où les vampires préfère le sang des humains, lui a horreur de devoir faire la chasse ou de se casser la tête pour se procurer le sang dont il aurait besoin. Il n’est donc pas rare de le voir se nourrir du sang d’un animal ou de carrément manger un morceau de viande crue qu’il se serait procuré Dieu seul sait où.
  
  


Physique : Lunettes noires, veston de cuir noir, bottes noires et jeans, c’est là l’attirail le plus commun de James, celui qu’il préfère d’entre tous. « Des lunettes noires en pleine nuit? » me demanderez-vous. C’est vrai que pour un vampire, le choix peut sembler un peu étrange. Mais c’est de James McCool dont on parle et… les lunettes noires, c’est cool, l’auriez-vous oublié?  
Autre objet essentiel de l’attirail de James? Ses cigarettes, bien sûr! Pour un vampire, ne pas boire de sang humaine et se nourrir de viande crue plus qu’autre chose a le désavantage de créer un véritable besoin, un sentiment de manque désagréable… Et James a choisi de remplacer une drogue par une autre. Fumeur compulsif, il est extrêmement rare de le voir sans une cigarette au coin des lèvres et encore plus rare de ne pas pouvoir deviner la forme d’un paquet de cigarette dans la poche de son veston de cuir.

Et le physique corporel, lui? Assez grand, mince et à l’allure sombre, James a l’avantage d’avoir un physique qui colle relativement bien avec l’image qu’il veut donner de lui-même. Ses cheveux noirs, mi-longs sont généralement attachés sur sa nuque et derrière ses lunettes noires, ses yeux sont d’un bleu très pâle. Un menton mal rasé et un sourire généralement moqueur viennent compléter à la perfection ce look de bad-boy. Un look, ma foi… assez cool.
  

=====================

Autres : Hum… James n’est pas très euh… conventionnel, comme vampire. J’espère que ça ira quand même. Sinon, voici un petit dessin de lui fait la journée où je l'ai imaginé pour la première fois:


Suggestion : Nope nope, ça roule.

Code : VALIDE

=====================

Quelle est la célébrité de votre personnage ?: Brad Dourif, acteur génialissime.

Quelle est votre disponibilité pour poster ?:  Pas mal de dispos en ce moment. Je peux m’assurer une visite sur le forum pas mal tous les jours, en tout cas ^^

Comment avez vous découvert le forum ?:  J’étais sur Atlantis! Oui, oui, j’ai mis du temps pour m’inscrire ici, je sais.

****


Dernière édition par James McCool le Lun 12 Oct - 19:28 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 8 Oct - 16:31 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
James McCool
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Oct - 19:28 (2009)    Sujet du message: James McCool (fiche terminée) Répondre en citant

Je poste seulement pour signaler que ma fiche est finie  Mr. Green Ne reste qu'à confirmer ça!

Revenir en haut
Lucifer
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Oct - 19:33 (2009)    Sujet du message: James McCool (fiche terminée) Répondre en citant

O_O

*bruit de machoir qui se fracasse au sol*

WAOUH!!!!!!!!!!!!!!! Je te valide volonté ^^


Revenir en haut
James McCool
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Oct - 19:33 (2009)    Sujet du message: James McCool (fiche terminée) Répondre en citant

Haha ^^ Merci! *s'incline*

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:22 (2018)    Sujet du message: James McCool (fiche terminée)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'empire des Tenebres Index du Forum -> Le commencement -> Fiches -> fiches validées des démons et vampires Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com